Analyses / Réflexions

Programme commun pour clavecin et bande  (Janvier – Octobre 1972)

MUSIQUE SOCIALISTE ? ou  Programme commun pour clavecin et bande

Pourquoi ce titre ?

Avant ou après l’audition, la question reste posée, ou peut-on encore se poser la question (d’où le point d’interrogation). Comme reste posée, avant ou après les élections, la grande question du Socialisme.

(Je ne veux pas faire comparaisons, mais peut-on vivre en-dehors de l’actualité ?)

Que les réactionnaires condamnent devant lesq naïfs qui les écoutent volontiers, les régimes socialistes qui existent ailleurs, c’est la solution la plus avantageuse et la plus facile. Ce qui est plus difficile, c’est la construction d’une société originale qui ne soit pas basée sur le profit frauduleux. Et ça, ça regarde tout le monde, même les artistes.

(Je ne fais pas de politique, j’essaie de faire un métier qui devrait avoir une place dans la société.)

Participer à cette recherche, c’est depuis longtemps mon seul intérêt.

(Il faut bien dire que dans mon domaine, l’action bien que très modeste, a touteefois sa place, enfin je ne désespère pas.)

Comment cette préoccupation dominante pourrait-elle ne pas s’exprimer dans mon travail, je vous le demande ? Que je le veuille ou non, on ne peut dissocier les aspirations sociales et artistiques, comme on le fait trop souvent pour protéger les vieux privilèges.

Que ce soit directement comme cela peut se trouver dans le cinéma, ou indirectement comme dans ma musique, la question reste posée :

(Je la repose, et elle est double, profitons-en pendant qu’on a la parole.)

  • En particulier, y a-t-il une relation entre mon titre et ma pièce ?
  • En général, comment dans les activités artistiques, peut-on travailler à l’élaboration d’une société nouvelle ?
    (Ça c’est la question. Moi je ne sais pas, mais je cherche, je cherche…)

 

Réalisation dans le studio Billig

Mixage final réalisé dans les studios du GMEB